Le projet

Visible depuis l’autoroute, sur un linéaire suffisamment long pour donner aux automobilistes le temps d’observer le paysage, le nouveau quartier d’entrée de ville devra incarner une identité architecturale et urbaine forte.

Des logements, des commerces, un groupe scolaire, des hôtels, des restaurants, un grand pôle ludique, un espace de loisirs avec une piscine… C’est un nouveau quartier qui viendra remplacer, à l’horizon 2025, les espaces non bâtis qui bordent actuellement les trois ronds-points, à l’entrée de Bussy Saint-Georges, et le linéaire qui longe l’autoroute d’est en ouest.
EpaMarne, maître d’ouvrage du projet, entend faire de ce secteur – jusqu’à présent peu valorisé – la « vitrine » de la commune à l’échelle métropolitaine. C’est ce qui explique le soin porté à la qualité des équipements prévus, ainsi que la priorité donnée à protection de la santé et de l’environnement.

Trait d’union

Au-delà des fonctions d’usage, ce nouveau quartier jouera aussi un rôle emblématique – incarné par l’implantation d’un bâtiment de caractère – à l’échelle de la ville et du territoire : trait d’union urbain entre l’autoroute A4 et la gare de RER, il contribuera à mieux associer le centre-ville de Bussy Saint-Georges à la dynamique de Marne-la-Vallée. Trait d’union naturel également, le secteur est un maillon d’une trame paysagère plus globale qu’il conviendra de valoriser.

Des séquences bien pensées

Un diagnostic exhaustif, réalisé au printemps 2018, a permis aux paysagistes, architectes et urbanistes en charge du projet de comprendre l’histoire, la géographie et l’identité du territoire. Ils en ont tiré les lignes directrices d’un aménagement qui propose différentes séquences paysagères, une porte d’entrée emblématique et un style architectural à la fois contemporain et respectueux de l’existant.

© SATHY
« Nous avons imaginé une première séquence « oxygénante » avec de grands arbres et une végétation très généreuse »
– Jean-Christophe Nani, agence TN PlusNani
© SATHY