Le long rectangle délimité au nord et au sud par la place Fulgence Bienvenue, à l’Ouest par le boulevard Pierre Mendès-France et à l’Est par la rue Henry de Monfreid est en pleine réorganisation. Les travaux entrepris au printemps 2017 visent non seulement à améliorer et sécuriser les déplacements de tous les usagers, quelle que soit la mobilité choisie, mais aussi à redynamiser ce cœur de ville, grâce à des aménagements urbains de qualité.

Le projet prévoit ainsi plusieurs chantiers pour fluidifier les trajets en transport en commun, en voiture et à vélo ; pour simplifier les correspondances et permettre aux piétons de s’approprier cet espace de transit.

Transports en commun

Un couloir de bus en site propre sera, à terme, mis en service sur toute la place Fulgence Bienvenue Sud (il ne concerne pour l’instant qu’une partie de la rue), de manière à améliorer la ponctualité des lignes. L’emplacement des arrêts de bus facilitera, en outre, les correspondances. En complément des arrêts déjà regroupés du côté de la rue de l’aviateur Martel, un autre espace desservira le nouvel accès à la gare RER côté rue Henry de Monfreid.

Voitures

Les automobilistes aussi sont concernés par le projet en cours : comme cela a déjà été fait boulevard Antoine Giroust, le stationnement sera optimisé place Fulgence Bienvenue nord, à l’automne, quand le revêtement de la rue sera terminé (voir encadré). Par ailleurs, la requalification du boulevard Mendès-France, achevée fin juin, a rendu cette artère conforme aux règles de circulation d’une zone où la vitesse est limitée à 20 km.

Mobilités douces

Ce sont, enfin, les piétons et les cyclistes qui bénéficieront de cette refonte du pôle gare : l’instauration d’une zone 20 km/h sur tout le périmètre, l’installation de parkings à vélos sécurisés, la création d’un large parvis piéton entre la gare et le boulevard Pierre Mendès-France, d’ici fin 2018, et vers le boulevard Antoine Giroust, à l’horizon 2019, va métamorphoser tout le secteur.

Même s’il n’est pas possible de planter de grands arbres (à cause de la présence immédiate des voies de RER sous la dalle), buissons, graminées, végétation d’ornement viendront animer les lieux. Le nouveau pôle gare trouvera ainsi toute sa place dans la trame végétale de Bussy Saint-Georges.